HomeActualitéUne pompe sur châssis autonome pour plus de rapidité et de confort

Une pompe sur châssis autonome pour plus de rapidité et de confort

Pour l’un de ses clients situé dans l’océan Indien, Börger a développé une solution de pompage autonome et mobile qui vient faciliter le travail des opérateurs. La mise en place de la pompe pour transférer de l’eau de lagune d’un bassin à un autre nécessite une manutention bien moins conséquente qu’auparavant.

 

Les écrous à oreilles de la pompe Börger permet un accès facile et rapide aux pièces d’usure.

Afin de garantir son activité d’élevage de crevettes haut de gamme, le client de Börger doit régulièrement transférer de l’eau de mer d’une lagune à une autre. Il utilisait jusque-là des pompes submersibles, qui devaient être placées au centre du bassin afin de refouler l’eau de la lagune vers un second bassin. Les besoins en débit étant de 600 m3/h, les pompes submersibles pouvaient peser jusqu’à plusieurs centaines de kilos. « Il était nécessaire d’utiliser des moyens de levage très conséquents pour positionner une pompe en milieu de bassin, explique Pascal Perache, directeur général de Börger. Le client devait manœuvrer, à l’aide d’une grue ou d’une potence, la pompe submersible, et cela à chaque fois qu’une lagune devait être vidangée. »

 

Déplacer rapidement un volume d’eau

Pour assurer la bonne qualité de sa production, le client devait être capable de vidanger très rapidement, avec un débit de 600 000 l/h, soit 10 000 l/min. Dans le cahier des charges, il était nécessaire que la manutention de la pompe puisse être réalisée par deux opérateurs seulement, avec une pompe opérationnelle en 30 minutes. « Pour son activité d’aquaculture, le client doit transférer l’eau de mer dans une dizaine de bassins. Il recherchait donc une alternative aux pompes submersibles : une pompe de surface auto-amorçante, placée à l’extérieur du bassin, semblait être la meilleure option. »

 

Le nouveau système devait offrir un débit compris entre 400 et 600 m3/h. 

 

Un système qui a fait ses preuves

 

Le constructeur Börger travaille beaucoup à l’export, et a déjà fourni de nombreuses solutions sur le continent africain. Le client a donc pu observer un système de pompage Börger chez un industriel qui avait des problématiques similaires. Une pompe autonome sur châssis mobile était en effet utilisée pour une application de gestion anti-crue. Au lieu d’utiliser des pompes submersibles, équipées d’une crépine pour retenir les solides indésirables, l’industriel utilisait une pompe à lobes Börger, qui a la capacité d’offrir 80 mm de diamètre de passage libre. « Avec notre pompe, nous n’avons plus besoin d’une crépine, ou alors avec des trous maillés à 60 ou 80 mm, ajoute Pascal Perache. Notre client en aquaculture a été séduit par le système, qui prenait en charge de gros débits, et nous a sollicités afin de lui concevoir un système similaire. Une mission que nous avons naturellement acceptée. »

 

La pompe mobile Börger a été livrée en octobre 2020 et est aujourd’hui parfaitement opérationnelle.

 

 

Pompe à lobes Börger installée sur un autre site pour le pompage de fluides difficiles.

Une pompe auto-amorçante, réversible à moteur diesel

Le premier avantage que le client souhaitait retirer du système de pompage était un démontage facile de la pompe. Cela a été possible grâce à la conception de la pompe FL 1036 de Börger : les quatre écrous à oreilles situés en façade de la pompe permettent un accès direct à l’ensemble des pièces d’usure. Le client n’a pas à réaliser la dépose de la pompe. Un lobe usé peut donc être facilement remplacé. « La particularité de ce groupe est qu’il est auto-amorçant, mais aussi réversible. En temps normal, un moteur thermique a toujours un seul sens de rotation. Ici, nous avons associé un accouplement réversible afin que la pompe puisse fonctionner dans les deux sens. » Une fois que le client a aspiré le produit et qu’il l’a transféré dans une autre lagune, il lui suffit simplement de réaliser une marche arrière depuis le tableau de commande pour que la pompe vidange les 200 mètres de tuyau au refoulement. « Cette opération de refoulement n’est plus réalisée manuellement par les opérateurs, ajoute Pascal Perache. En fonctionnant en sens inverse pendant 5 secondes, toute la tuyauterie est exempte de fluide. »

 

Le réglage du timon de la remorque routière apporte un vrai confort au client de Börger.

Un moteur diesel pour une meilleure autonomie

Pour son groupe, Börger a sélectionné un moteur Diesel pour des raisons d’autonomie et de consommation. « Le réservoir du moteur est directement intégré dans le châssis de la remorque : avec une capacité de 220 litres, celui-ci est totalement invisible et permet d’optimiser l’espace. » Avec ce réservoir, le client de Börger dispose d’une belle autonomie de 24 heures. Les moteurs étant encapsulés, ils offrent aussi un confort sonore puisqu’ils sont moins bruyants. Le client a également apprécié la flexibilité du timon placé à l’avant de la remorque routière. Celui-ci est réglable de 20 à 80 cm et permet de s’adapter à tous types de véhicules.

 


 

Des systèmes de pompage pour chaque application

Börger propose des pompes à lobes construites individuellement en fonction de chaque application, sur châssis fixe ou skids mobiles. Les deux séries de pompes à lobes Blueline et Onixline couvrent une large gamme de 24 tailles de pompes, pour des débits de 1 à 1 600 m3/h. Elles sont disponibles en diverses exécutions afin de s’adapter à une application spécifique.

Les pompes mobiles sont utilisées dans les applications diverses : pompe d’intervention dans une raffinerie ou entreprise chimique, pompe d’intervention destinée au pompage des bassins d’eaux usées ou de boues, etc. Leurs atouts : auto-amorçantes, sans clapet ni soupape, fonctionnement à sec, réversible.

Partager:

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal des Fluides.