HomeActualitéActualités de la profession des équipements fluidiques – Juillet 2016

Actualités de la profession des équipements fluidiques – Juillet 2016

Application de la D3E aux équipements industriels (pompes, moteurs…)

PROFLUID_260x144pxLa directive sur la fin de vie des équipements électriques et électroniques (EEE) est rentrée depuis cette année dans une phase réellement opérationnelle pour les équipements fluidiques.
PROFLUID a sélectionné Eco-Systèmes comme éco-organisme pour accompagner les industriels concernés qui ne souhaitent pas mettre en place de systèmes individuels.
La Commission Sectorielle Equipements Fluidiques que nous avons constituée a pour rôle essentiel dans cette phase de démarrage de poursuivre les efforts de clarification du périmètre, de mettre à disposition des outils et des règles pour accompagner les adhérents et de réfléchir aux actions nécessaires pour augmenter les taux de collecte…
Nous avons milité pour que nos produits, qui ont une valeur matière importante, aient un traitement différencié des produits à valeur négative, il est important de poursuivre cette action dans la mise en place effective de la filière pour en récolter le bénéfice…

Eficas : la formation dédiée aux audits énergétiques des systèmes de pompage.

Développée par les industriels, cette formation, basée sur la norme NF EN ISO 14414, permet de mesurer l’efficacité énergétique d’une installation de pompage, de formuler des recommandations pour optimiser son fonctionnement dans des environnements industriels complexes.
Le CETIM, Centre Technique des Industriels de la Mécanique, dispense cette formation de 5 jours dans son centre de Nantes (contact : profluid@profluid.org pour plus d’informations).

Etude sur les matériaux en contact avec l’eau potable

Le périmètre de la Directive Eau Potable qui date de 1998 doit être révisé prochainement. L’article 10 aborde la question des matériaux et des produits en contact avec l’eau potable, un sujet qui intéresse particulièrement les équipementiers !
Cet article fait l’objet de vives critiques de la part de nombreuses parties prenantes qui souhaitent une harmonisation des règlementations nationales, objectif loin d’être atteint à ce jour !
Pour traiter de cette question, la Commission européenne a missionné un consortium chargé d’analyser la situation et de faire des propositions d’ici la fin de l’année. Une nouvelle opportunité donc pour essayer de faire valoir nos revendications : une réglementation efficace traitant des produits autant que des matériaux, assurant la libre circulation des équipements et un haut niveau de protection des consommateurs dans toute l’Europe.

Quelques chiffres clés :
– 15 000 certificats délivrés dans les 4 systèmes de certifications principaux en Europe*.
– Coût pour l’industrie ** : 1,208 milliards d’euros.
– Bénéfice attendu d’une harmonisation européenne : 60% d’économie.
* source : WRC, étude en cours pour la commission européenne.
** source : Panteia, 2016, « Economic Effects of article 10 of the Drinking Water Directive, Final report ».

Partager:

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal des Fluides.