HomeActualitéTransmetteur/régulateur de niveau numérique multi-fonctionnel

Transmetteur/régulateur de niveau numérique multi-fonctionnel

Dresser Masoneilan lance un nouveau transmetteur/régulateur de niveau numérique série 12400. Cet instrument intègre à la fois les fonctions de transmetteur, régulateur et de détecteur de niveau. Il n’est donc plus nécessaire d’installer des détecteurs et régulateurs complémentaires et séparés. Conçu pour les applications pétrochimiques et de production d’énergie, la série 12400 intègre plusieurs nouvelles caractéristiques. Elle combine le filtrage numérique, la communication HART, et deux contacts secs de sortie paramétrables en option. L’instrument série 12400 offre des fonctionnalités performantes et une efficacité optimale tout en étant très simple d’installation, d’entretien et d’utilisation. Ses principaux avantages sont : la certification SIL2 (en cours) et de multiples certifications en zones dangereuses : ATEX, IECEx, FM et FMc (Factory Mutual Canada)casino, JIS, Kosha, Inmetro, Gostgortechnadzor …, son fonctionnement en conditions difficiles (il est conçu pour les applications hautes ou basses températures, pressions élevées ou suivant la spécification NACE.). Il est souple d’installation et répond à la plupart des exigences des sites et s’adapte à la plupart des contraintes d’installation grâce à ses nombreuses positions de raccordement possibles : supérieure, latérale ou inférieure. La tête de l’appareil est également orientable en rotation sur 360°. Le filtrage numérique réduit les oscillations intempestives sans effet négatif sur les vitesses de réponse, et le capteur sans frottement offre une résolution exceptionnelle inférieure à 0,1 %. Il dispose d’une stabilité de mesure, le signal de mesure n’étant aucunement affecté par les turbulences de surface, les remous du fluide et les mousses. Enfin, les diagnostics continus et les données de réglages sont stockés dans une mémoire non volatile. Elles sont donc toujours accessibles même après une coupure d’alimentation.

Paru dans Le Journal des Fluides N° 38 – Mai/Juin 2010

Partager:

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal des Fluides.