HomeActualitéSuccès et brevets pour la vanne « MBV » d’Ham-Let

Succès et brevets pour la vanne « MBV » d’Ham-Let

ham-letRécompensée par le prix de l’innovation « Flow Magazine » en 2012, la vanne doseuse à bille « MBV » développée par le spécialiste allemand bénéficie – entre autres – d’un brevet octroyé par l’office américain des brevets et marques (USPTO – 8590569). Son originalité : elle intègre en un seul dispositif les fonctions de mesure et de fermeture.

La gamme de vannes doseuses a bille ≪ Metering Ball Valve ≫ (MBV) réunit en un seul élément, un régulateur de précision permettant un microdosage des gaz et liquides et un mécanisme de fermeture. Facile a installer, ce dispositif ne nécessite ni canalisation, ni raccord multiple. Son fonctionnement fiable et simple permet de reduire considérablement la longueur de tuyaux dans le système.

Elle s’appuie sur l’utilisation d’un seul élément qui vient remplacer les deux vannes separees precedemment requises, réduisant ainsi les frais d’installation et de maintenance tout en minimisant le risque de pannes. Développée par le département de R&D de Ham-Let, société spécialisée dans la fabrication de vannes d’instrumentation, équipements, appareils de mesure et accessoires destines aux systèmes d’approvisionnement en gaz et fluides pour les industries de production par processus et de semi-conducteurs a travers le monde, la gamme de vannes doseuses a bille ≪ MBV ≫ remporte, selon le constructeur, une belle part du marché justifiée par sa robustesse et les réductions de couts qu’elle engendre.

« Cette gamme offre un niveau de précision particulièrement élevé pour la mesure des débits sous pression moyenne », souligne Felix Shestatsky, vice-président dudépartement de recherche, développement et ingénierie. « Elle se caractérise par une capacité innovatrice et unique de fermeture qui permet un contrôle total du processus, d’une régulation ultrafine à une fermeture complète de la vanne. »

L’assortiment de trois cônes de précision montes sur la tige permet des mesures a des coefficients de débit de l’ordre de Cv = 0,0001, avec jusqu’a onze tours de poignée. Ainsi, la vanne doseuse a bille répond a la demande de contrôle de haute précision des débits. Elle contient cinq rondelles faites de matières différentes afin de fournir la meilleure température possible et la meilleure couverture chimique, d’ou son application idéale dans l’industrie de l’instrumentation analytique.

« La technologie utilisée classiquement pour les vannes de microdosage reposait sur une aiguille extrêmement délicate, susceptible de se briser facilement et incapable de garantir que la valeur réglée soit parfaitement scellée »,ajoute Felix Shestatsky. « Pour sceller un système hermétiquement, l’ingénieur système devait ajouter une seconde vanne – généralement à bille – afin de séparer et de fixer la ligne. Ceci, non sans de nombreux inconvénients, et entre autres des frais additionnels, une installation compliquée, des canalisations supplémentaires, de multiples points de fuite possibles, etc. »

 ham-let2

 

Partager:

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal des Fluides.