HomeActualitéCarrefour des Gestions Locales de l’Eau : cap sur la 19e édition

Carrefour des Gestions Locales de l’Eau : cap sur la 19e édition

Les 24 et 25 janvier 2018, le carrefour des Gestions Locales de l’Eau se tiendra au Parc des expositions de Rennes. Un salon qui continue de se développer et d’innover pour répondre aussi bien aux besoins des exposants que des visiteurs.

Pour la 18e édition, qui s’est tenue du 25 au 26 janvier 2017, le Carrefour des Gestions Locales de l’Eau avait accueilli 10 260 participants, ce qui marquait une progression de 7 % par rapport à 2016. Sophie Noel, directrice des évènements chez IDEAL Connaissances, société organisatrice du salon, précise que « Nous sommes passés de 8 200 participants en 2014 à 9 600 en 2016 et 10 200 en 2017, ce qui marque une réelle hausse de la fréquentation du salon. » Cet évènement incontournable pour les acteurs des filières de l’eau attend, pour l’édition 2018, près de 10 500 visiteurs.

Sophie Noel, directrice des évènements chez IDEAL connaissances.

« Rassembler, informer et favoriser l’échange »
Créé en 2000, le Carrefour des Gestions Locales de l’Eau a toujours gardé les mêmes objectifs, en collaboration avec ses partenaires historiques que sont la Région Bretagne et l’Agence de l’eau Loire-Bretagne. Sophie Noel précise : « Dès les premières éditions, nous nous sommes rapidement aperçus que les métiers de l’eau étaient en devenir et que la gestion de l’eau, tout comme la gestion des déchets par exemple, est un réel problème pour les élus et les collectivités territoriales. Notre métier est de rassembler, d’informer et favoriser l’échange. C’est le bien-fondé de l’évènement. » Les problématiques ont évolué avec le temps, et le Carrefour des Gestions Locales de l’Eau s’est adapté, s’est développé, pour proposer des solutions et des réflexions autour de thématiques spécifiques. Au fil du temps, ce rendez-vous a étendu son offre, notamment par le biais de démonstrations, de focus techniques, de débats d’idées, de conférences et ateliers…

De 50 à 450 exposants
Le Carrefour des Gestions Locales de l’Eau est un évènement qui se porte bien, et qui dévoile un fort potentiel. La fréquentation est en hausse, aussi bien en ce qui concerne les visiteurs que les exposants. En 2000, seulement 50 exposants étaient inscrits et deux ateliers étaient proposés. Plus récemment, entre 2014 et 2018, le nombre d’exposant a bondi de 300 à 450. « En quatre ans, nous avons accueilli 150 exposants supplémentaires, et nous sommes passés de deux à trois halls dans le Parc des expositions de Rennes. Nous nous efforçons de nous adapter pour répondre aux demandes croissantes des exposants qui souhaitent obtenir un stand, ou tout simplement une plus grande surface d’exposition » explique Sophie Noel. Pour la 19e édition, le salon affiche complet, et les organisateurs n’excluent pas l’idée d’étendre la surface d’exposition à un 4e hall les prochaines années.

10 260 participants ont été enregistrés lors de la 18e édition début 2017.

Les conférences au cœur du salon
Le Carrefour des Gestions Locales de l’Eau propose un large programme de 80 conférences venant apporter des solutions ou des éléments de réponse aux différents acteurs de la filière. « On y retrouve les conférences plénières d’ouverture et de clôture, mais également des conférences et ateliers plus stratégiques ou politiques, organisés avec nos partenaires », précise Sophie Noel. Les focus techniques seront quant à eux menés par des sociétés privées, qui bénéficieront d’un temps de parole pour aborder des problématiques techniques.
En 2018, la 19e édition proposera 16 parcours thématiques, intégrant de deux à quatre conférences, regroupés autour des thèmes suivants : métiers de l’eau, technique, gouvernance, financement de la politique de l’eau, enjeux sociétaux, innovation et recherche. Certains parcours seront totalement nouveaux cette année, comme ceux dédiés à la biodiversité ou à l’eau et la santé. « Les participants au salon nous remontent leurs attentes, et nous y répondons avec l’aide de nos partenaires historiques, que sont la Région Bretagne et l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, ainsi que les collectivités, les associations, les consultants ou encore les centres de recherche qui viennent donner leur propre avis. », précise la directrice des évènements. Autre point fort en 2018, des parcours thématiques seront directement liés à la filière béton et aux canalisateurs : un village ainsi que des conférences y seront dédiés pour aborder leurs problématiques. Aussi, depuis quelques années, l’innovation est mise en avant sur le salon : « Nous souhaitons donner de l’importance à l’innovation et au développement économique : le secteur de l’eau, c’est aussi innover techniquement pour avoir un réel impact sur le développement des territoires. L’innovation se retrouve via les conférences, les espaces de rencontres, les partenaires… », déclare Sophie Noel.

Un parcours élus
Le Carrefour des Gestions Locales de l’Eau vise les collectivités, qui regroupent des techniciens, responsables de services ou encore les directeurs de département, mais aussi les élus. « L’évènement est également dédié aux problématiques des élus : nous proposons un « Parcours élus » d’une demi-journée qui vise à accompagner les élus locaux dans la gestion de l’eau », précise Sophie Noel. Cette année, le thème est porté sur l’urbanisme et les choix d’urbanisation, tout en préservant la problématique de la gestion de l’eau, dans un respect du développement durable. Ce thème aborde des enjeux autant sociaux qu’économiques ou environnementaux. L’Assemblée des Communautés de France (AdCF) participera à ce parcours d’élus, apportant une vraie formation via des échanges et des mises en situation.

Rayonnement géographique
Le salon concerne les acteurs de la France entière. Implanté en plein centre du Grand Ouest de la France, à Rennes, il devient durant quelques jours un vrai carrefour national de l’eau. L’objectif du salon est de rassembler. « Nous sommes sur un éventail de cibles très important. Nous avons dorénavant quelques étrangers présents sur le salon qui viennent s’intéresser aux problématiques liées à l’eau : canadiens, belges, allemands, espagnols », déclare Sophie Noel. Le salon est devenu un véritable espace de rencontre sur les défis qui restent à relever, capable de dépasser les frontières. « Même si le salon est d’abord national, nous ne fermons aucune porte : nous sommes extrêmement ouverts aux expériences étrangères, qui sont bonnes à prendre », ajoute la directrice des évènements.

Consulter le guide 2018 du Carrefour des Gestions Locales de l’eau : 

Partager:

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal des Fluides.