HomeActualitéPompes Börger sur châssis mobile pour le transfert de vin

Pompes Börger sur châssis mobile pour le transfert de vin

Le fabricant de pompes volumétriques Börger propose des solutions adaptées au transfert de liquides vinicoles. Il est notamment capable de fournir des pompes sur chariot accompagnées d’un ensemble de pilotage intelligent. La technologie MIP brevetée de Börger est un atout majeur pour faciliter la maintenance des opérateurs.

 

Pompe mobile conçue par Börger pour les industries vinicoles.

En plus d’un haut niveau de connaissance et de savoir-faire, le vigneron a besoin d’un raisin de haute qualité, mais également de matériels fiables et de haute qualité. C’est pourquoi de nombreux vignerons sollicitent Börger. Les pompes à lobes volumétriques du constructeur ont des taux de cisaillement très faibles et n’aèrent pas le vin. Elles sont auto-amorçantes et peuvent véhiculer tous types de produits tels que des moûts ou du vin de manière particulièrement douce et sans pulsations. L’encombrement est réduit et le débit maximum selon les tailles de pompes peut aller jusqu’à 1 600 m3/h. Les pompes Börger sont individuellement configurées selon chaque besoin. Pascal Perache, directeur de la société, déclare : « Il existe sur le marché très peu de pompes qui sont dans le même temps auto-amorçante, qui ne génèrent pas de pulsations et qui ne font pas entrer d’air dans le produit. Sur tous les types de pompes, l’air s’infiltre par les garnitures mécaniques ou les presse-étoupes : chez Börger, les garnitures mécaniques sont lubrifiées par de l’huile alimentaire, ce qui crée un barrage naturel ».

 

Une pompe sur châssis mobile

 

Exemple de skid mobile réalisé par Börger pour le pompage de Cognac.

Afin de pouvoir utiliser la pompe de manière flexible dans les caves, de nombreux vignerons utilisent des pompes à lobes mobiles Börger. Les pompes sont installées sur un châssis mobile entièrement en inox avec des pneus en caoutchouc solides. Ce châssis particulièrement compact peut être poussé et dirigé aussi facilement qu’une poussette dans des allées particulièrement étroites. Börger fabrique l’ensemble du groupe électropompe dans son usine : les vignerons n’ont ainsi qu’un seul interlocuteur. L’un des clients de Börger du domaine vinicole souhaitait acquérir une pompe auto-amorçante sans pulsations et ne générant pas d’air. « Nos pompes volumétriques à lobes permettent au client d’auto-aspirer une cuve, avec l’avantage d’avoir un débit variable avec la même pompe, explique Pascal Perache. Autrement dit, grâce à un variateur de fréquence, la pompe mobile peut aussi bien fonctionner à 60 hl/h qu’à 600 hl/h, sans qu’elle ne vibre ou qu’elle ne cale. » Une prestation exceptionnelle due à la qualité du design du corps et des lobes de la pompe. Le variateur de fréquence associé au débitmètre ajuste automatiquement la vitesse au débit souhaité. Dès que le débit est atteint, la vanne d’arrêt se ferme automatiquement. L’ensemble de la pompe est entièrement sécurisé par l’adjonction d’une sonde de température, d’un manomètre et d’un vacuomètre. Une télécommande complète le fonctionnement afin d’assurer un démarrage et un arrêt à distance. Le vigneron utilise la pompe pour diverses opérations de pompage. La pompe est auto-amorçante jusqu’à 9 mètres de profondeur. Elle peut également vider des cuves de stockage situées au sous-sol et accepte le fonctionnement transitoire à sec (sans produit).

 

Une maintenance très simplifié

 

Les pompes Börger son réversibles, ce qui permet de vider les tuyaux après les opérations de pompage.

Le client n’a pas besoin de faire appel à une société de maintenance externe puisque le vigneron réalise celle-ci lui-même. Une flasque avant à ouverture rapide permet l’accès aux éléments internes de la pompe. Le concept MIP (Maintenance in place) breveté de Börger garantit un démontage de toutes les pièces humides sans toucher au moteur ni aux brides de pompes. Pascal Perache ajoute : « Pour réaliser sa maintenance, le client doit simplement déboulonner les quatre écrous situés en façade de la pompe : le corps de pompe reste en place, ce qui évite les problèmes d’alignement du moteur ou de désaccouplement des brides. Il s’agit là d’un élément crucial puisque les opérations de maintenance peuvent alors être faites par du personnel d’exploitation ».

Partager:

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal des Fluides.