HomeActualitéGeorg Fischer poursuit son développement en France

Georg Fischer poursuit son développement en France

En complément de ses systèmes de tuyauterie plastique, Georg Fischer apporte des solutions en instrumentation pour des applications pour fluides liquides. La filiale française a aujourd’hui la volonté de développer ses gammes instrumentation et automation.

Débitmètre électromagnétique Type 2251.

La division Piping Systems du groupe suisse Georg Fischer (GF), dont le siège est situé à Schaffhouse, au nord de Zurich, réalise 1 821 million CHF avec un effectif de 6 850 personnes. Elle dispose en France d’une filiale intégrant 35 personnes et qui distribue une gamme identifiée de robinetterie et d’instrumentation. Philippe Doucet, Chef des ventes Industrie chez GF Piping Systems, déclare : « Nous proposons une offre complète : nous sommes capables de fournir des tubes ou des raccords, des vannes manuelles, des vannes automatiques, mais aussi des capteurs et des transmetteurs, qui viennent en complément de nos solutions de tuyauterie plastique dans les secteurs de la chimie, du traitement d’eau ou dans des applications sensibles à la corrosion. Aussi, cette offre permet de proposer au client un seul et unique interlocuteur pour toutes les solutions ».

Une gamme très variée

La plupart des systèmes d’instrumentation de GPF Piping Systems sont des systèmes par insertion. L’une des spécificités de la gamme débit est qu’elle permet, avec trois références, de couvrir les diamètres du DN20 au DN 2000 : un avantage pour le client qui peut être très flexible avec quelques raccords en stock. La société fabrique des capteurs à palette, des capteurs électromagnétiques, et connaît un fort succès avec les débitmètres à ultrasons non-intrusifs, particulièrement appréciés dans les applications pharmaceutiques et microélectroniques. Philippe Doucet explique : « Les capteurs électromagnétiques, qui ont été développés un peu après les capteurs à palette, sont souvent utilisés dans des applications types réseaux effluents ou piscines collectives : ils ont tendance à remplacer sur beaucoup d’applications les capteurs à palette, offrant l’avantage de ne pas avoir de pièces en mouvement, de pièces d’usure. Aussi, dernières évolutions de la gamme de GF Piping Systems en termes de mesure de débits : le développement de la gamme débitmètres ultrasons intégrant des systèmes portatifs, semi-portatifs et fixes. Nous avons également des solutions pour la mesure de pH, conductivités, mesure de niveau qui intéresse beaucoup nos clients dans la chimie et le traitement de l’eau, notamment au regard des contraintes élevées liées aux solutions alcalines ou acides. Aujourd’hui nous sommes capables de livrer une large gamme de produits adaptés aux besoins des intégrateurs ou des utilisateurs finaux ». Pour accompagner ses clients, GF Piping Systems dispose de responsables de régions et d’un référent pour le marché français automation. La société propose également une Hotline « Pôle technique » qui permet de répondre aux demandes de ses clients, dans le cas de définitions de projets ou de l’accompagnement lors de la mise en service des capteurs et transmetteurs.

Débitmètre à ultrasons Type U1000.

Mise en place de nouveaux outils

Aujourd’hui, Georg Fischer est plutôt connu dans les domaines de la robinetterie et des raccords, mais l’est moins en ce qui concerne l’instrumentation. « Nous souhaitons développer notre gamme automation et instrumentation sur le territoire français, déclare Philippe Doucet, GF avait racheté la société américaine Signet, spécialisée dans les systèmes d’instrumentation et très présente aux États- Unis. Nous investissons et œuvrons au développement des gammes Signet. » Pour cela, GF Piping Systems souhaite mettre en place, à terme, un Pôle d’excellence en France. Il permettra notamment de réaliser des montages spécifiques, d’effectuer des tests via des bancs d’essais, ainsi que de développer la branche automation, qui passe par le renforcement des structures permettant la réalisation de projets sur-mesure. Ces Pôles d’excellence sont déjà opérationnels dans d’autres pays, comme en Allemagne, en Italie, en Belgique et aux États-Unis par exemple.

 


 

Quelques secteurs d’activité :
– Process chimique
– Traitement de surface
– Semi-conducteurs
– Traitement de l’eau
– Piscines collectives
– Construction navale

Partager:

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal des Fluides.