HomeNon classéEaton révise son système de purification pour applications difficiles

Eaton révise son système de purification pour applications difficiles

L’entreprise de gestion de l’alimentation énergétique Eaton propose des solutions à faible consommation d’énergie pour aider ses clients à gérer efficacement les alimentations électriques, hydrauliques et mécaniques. Aujourd’hui, elle remanie son système de purification des fluides pour augmenter autant que possible le retour sur investissement des opérateurs industriels.

 

Les professionnels du secteur industriel relèvent tous que les produits hydrauliques, de graissage ainsi que les fluides biodégradables constituent des segments importants des budgets opérationnels annuels. Ils font incontestablement partie du processus général de production : la gestion de l’alimentation énergétique est donc primordiale. Pour optimiser les performances, Eaton a remis à niveau son système de purification des fluides IFPM 72. Il doit permettre un prolongement de la durée de vie des fluides, améliorant les performances et la sécurité de tous les équipements. La nouvelle version du système portable est totalement automatisée et permet de supprimer les corps étrangers nuisibles dans les systèmes hydrauliques et de graissage. L’efficacité est particulièrement améliorée lors d’une utilisation pour les applications difficiles. « L’amélioration continue est essentielle pour notre activité ainsi que pour les activités de nos clients », déclare Mary Jo Surges, vice-présidente et directrice de la division Filtration d’Eaton. Elle ajoute que « les améliorations du système IFPM 72 d’Eaton vont aider nos clients à relever les défis toujours plus compliqués dans des conditions en évolution constante de façon plus sécurisée et plus efficace, tout en permettant un meilleur retour sur investissement. Le résultat final est une situation mutuellement bénéfique pour tous ».

 

[…]

 

Retrouvez la suite de cet article dans le Journal des Fluides n°68 – Juin/Juillet 2015.

Partager:

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal des Fluides.