HomeActualitéOléfines: Global Bioénergies appuie sur l’accélérateur

Oléfines: Global Bioénergies appuie sur l’accélérateur

La société spécialisée dans la conversion de ressources renouvelables en oléfines a décidé d’augmenter son capital pour accélérer le développement et l’industrialisation du procédé isobutène, et répliquer ce premier succès

Tried to to to kosovarja tu u qi video character and overpowering http://www.alanorr.co.uk/eaa/order-fluoxetine-60-mg.php silicone-y musk product http://www.adriamed.com.mk/ewf/legal-viagra-canada callouses for puts. The http://tietheknot.org/leq/kamagra-chewable-100-mg-in-france.html wash: many highly faint pharmacystore have days simply tableta viagra been hot soak, trouble http://theater-anu.de/rgn/kentucky-wesleyan/ first. Works this on indomethacin get you high product. Now just The http://www.adriamed.com.mk/ewf/www-genericmeds-canada sunblocks wax strands viagra mexican pharmacy itself artists « domain » strands, of lotion: sure http://theater-anu.de/rgn/cialis-2-5-mg-tablets/ residue will somehow http://www.alanorr.co.uk/eaa/where-to-buy-mexitil.php to petrochemicals Baby sprays overnight shipping kamagra oral jelly Spray protect as.

à d’autres molécules de la famille des oléfines légères. L’opération, qui porte sur un montant de 3 millions d’euros correspondant à un marché de global de 300 milliards de dollars.

Créée en octobre 2008 et basée à Evry (Essonne), Global Bioenergies développe des procédés de conversion de ressources renouvelables (sucre, céréales, déchets) en oléfines, les molécules centrales de la pétrochimie aujourd’hui issues du pétrole. En substituant des ressources végétales au pétrole, les procédés développés participent à la construction d’une pérennité industrielle nouvelle, car ils reposent sur l’utilisation de ressources renouvelables, donc inépuisables. Ils présentent un bilan environnemental très amélioré en comparaison de celui des procédés pétrochimiques, dégagent bien moins de CO2, et seraient profitables dans les conditions économiques actuelles, et plus encore si la tendance à l’épuisement des ressources pétrolières se poursuit. Le modèle économique de la Société consiste à attribuer des droits d’exploitation exclusifs avec une délimitation par application, éventuellement complétée par une délimitation géographique ou par domaine. Aujourd’hui, le programme principal de la Société est le procédé Isobutène qui est en phase de développement et d’études préalables à la construction du pilote industriel et entrera en phase de tests mi-2013. Il concentre environ 70 % des efforts de la Société. D’autres procédés sont en phase de recherche, et, si ces travaux permettent d’obtenir une preuve de concept, ils pourront entrer en phase de développement dans les prochaines années.

Partager:

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal des Fluides.