HomeEnjeuxTraitement de l’eau : Cerg, la modélisation au coeur de l’expertise

Traitement de l’eau : Cerg, la modélisation au coeur de l’expertise

Centre d’études et d’essais spécialisé en mécanique des fluides, le Cerg est composé d’équipes pluridisciplinaires permettant d’apporter aux industriels son expertise et son savoir-faire dans les phases d’étude et de conception de nombreux projets dans les domaines de l’eau et de l’environnement. Avec plus de cent moyens d’essais repartis sur près de 4 000 m² de laboratoire et 15 000 m² de terrain, le centre se veut unique en Europe. Témoignage de Maud Perin ingénieur d’affaires.

Modélisation d’une station de pompage avec le groupe de filtration

Si le Cerg s’intéresse aussi bien à l’hydrodynamisme, l’aéraulique, l’hydraulique en charge et en surface libre, les échanges multiphasiques, la cavitation, les coups de bélier ou encore les bruits et vibrations liés aux écoulements, les activités dans le domaine de l’eau et de l’environnement représentent près de 30 % de son activité. Doté d’outils expérimentaux et numériques, le centre accompagne les porteurs de projet de l’étude amont jusqu’à la qualification finale des installations et des équipements. Il intervient sur l’ensemble du cycle de l’eau dans les procédés industriels depuis la prise en mer, en rivière ou à l’intérieur même d’un complexe de traitement des eaux par exemple jusqu’à sa restitution au milieu naturel, en passant par son utilisation dans les installations. Les prises d’eau telles que les stations de pompages sont modélisées sur des maquettes à échelle réduite. Ces modèles physiques sont réalisés en similitude hydraulique de Froude pour garantir l’extrapolation des résultats à échelle 1. L’étude des écoulements hydrauliques dans les installations est réalisée par la reproduction fidèle du génie civil à l’échelle pour vérifier le fonctionnement des équipements en place. Cela permet de répondre aux questions les plus précises auxquelles le Cerg s’engage à répondre : les pompes sont-elles alimentées correctement d’un point de vue hydraulique pour garantir leurs performances et leur fonctionnement sans bruit ni vibration ? Les écoulements au droit des éléments de filtration correspondent ils aux cas de dimensionnement ? Les champs de vitesses permettentils d’éviter l’accumulation de sédiments ?

Validé l’homogénéité de l’alimentation des installations

Les dispositifs de traitement des eaux eux-mêmes sont également étudiés. L’enjeu est d’abord de s’assurer que les ouvrages sont alimentés de façon homogène pour ne pas privilégier une partie de l’installation au détriment d’une autre.

[…]

Retrouvez la suite de cet article dans le Journal des Fluides n°65 – décembre 2014 / janvier 2015.

Partager:

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal des Fluides.