HomeActualitéTMI : du sur-mesure bien documenté

TMI : du sur-mesure bien documenté

La société Techniques du Mélange Industriel (TMI), située à Saint-Étienne, propose des équipements sur-mesure pour le traitement de l’eau et l’industrie. Fabien Saussac, directeur général de la société, nous donne son analyse du marché et nous explique comment TMI s’adapte aux besoins de ses clients.

Qui êtes-vous ?
Fabien Saussac : À la suite d’un DUT Mesures physiques à Saint-Étienne, une licence de physique à Glasgow en Écosse et une école d’ingénieur en emballage à l’ESEPAC, j’ai travaillé durant trois années en tant que directeur de site d’une société d’emballage industriel. En 2005, j’ai créé la société Filtrinov avec mon frère, Maxime Saussac : nous fabriquons des filtrations de piscines. C’est en 2009 que j’ai intégré TMI, créée par mes parents en 1982.  Depuis 2016, je suis à la direction de cette société, que je connais depuis toujours. Notre usine se situe à Saint-Étienne. Nous fabriquons des machines destinées au traitement de l’eau. Nous réalisons des appareils sur-mesure pour nos clients dans le traitement de l’eau, comme, par exemple, SUEZ, Veolia ou encore Aquaprox, mais aussi dans l’industrie. Nous pouvons distinguer dans notre gamme de produits trois grandes familles : celle des agitateurs, celle des aérateurs de surface et celle des stations de préparation de réactifs de toutes sortes. Nous intervenons dans des process de fabrication divers : homogénéisation, mise en suspension, préparation de réactifs, mélange liquide- liquide, mélange liquide-solide, mélange liquide-gaz…

Comment percevez-vous l’état actuel du marché ?
F. S. : Aujourd’hui nous pouvons dire que le marché est toujours aussi bon, notamment dans le secteur du traitement de l’eau : les demandes des clients sont toujours aussi nombreuses. Nos clients cherchent cependant davantage des solutions sûres, techniquement éprouvées. Il y a une dizaine d’années, ils étaient prêts à acheter des équipements moins chers, et donc de moins bonne qualité. Désormais, c’est la qualité qui prime : les clients préfèrent payer le prix pour profiter d’équipements de bonne qualité, qui dureront dans le temps. Les délais de fabrication-livraison sont également un critère qui entre aujourd’hui en compte. L’une des forces de TMI est de pouvoir réaliser tout type de machine en 5 à 6 semaines.

Nous pouvons également préciser qu’actuellement, les phases de prises de décision sont beaucoup plus longues. On consulte plus : il y a davantage de devis qu’à l’époque et les industriels n’hésitent pas à mettre les fabricants en concurrence. On s’aperçoit qu’ils ont besoin d’avoir plus de devis par rapport à avant, quand les partenariats étaient bien plus forts. Nous avons beaucoup de clients qui font appel à des acteurs externes, comme, par exemple, des ingénieurs, ce qui a pour conséquence de rallonger les délais. Les clients préfèrent aussi sécuriser leurs propres commandes avant de réaliser les investissements. Au niveau technologique, nous n’avons pas connu d’évolutions d’ampleur. Ce que nous avons constaté, c’est que les industriels demandent de plus en plus de documentation technique, en surpassant parfois la qualité des équipements. Nos clients souhaitent bénéficier d’une documentation complète, allant de la maintenance à l’utilisation en passant par la liste des pièces de rechange, les plans de coupe ou encore les paramétrages… On peut d’ailleurs voir que la documentation fait aujourd’hui partie intégrante des termes du contrat. Chez TMI, nous avons mis en place un outil informatique qui nous permet, en un clic, d’éditer la Installation d’un agitateur réalisée sur une cuve par TMI. documentation proposée à chaque machine.

A lire en intégralité ici

Partager:

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal des Fluides.