HomeActualitéSilverson : des mélangeurs à haut taux de cisaillement

Silverson : des mélangeurs à haut taux de cisaillement

Philippe Langlade, ingénieur technico-commercial chez Silverson.

La société anglaise Silverson conçoit et fabrique des mélangeurs à haut taux de cisaillement généralement utilisés pour des mélanges difficiles, soit pour le mélange des poudres et liquides avec des problématiques de grumeaux, soit pour réaliser des émulsions, soit pour broyer des solides dans des liquides. Philippe Langlade, ingénieur technico-commercial chez Silverson, rappelle les activités de la société et présente le mélangeur Flashmix, un produit phare de la gamme.

Silverson est née en 1948 lorsqu’un pharmacien anglais a senti un réel intérêt dans l’utilisation du rotor-stator pour ses préparations pharmaceutiques. Aujourd’hui, les équipements de Silverson s’adressent à toutes les industries dans lesquels il y a des liquides, et particulièrement dans les applications difficiles demandant un haut taux de cisaillement. « Silverson dispose d’une filiale en France et s’adresse à des industries telles que l’agroalimentaire, la pharmaceutique, la cosmétique, la chimie et la pétrochimie, précise Philippe Langlade. Nos produits sont déjà reconnus comme très performants en termes de cisaillement, et nous innovons constamment pour faire évoluer nos systèmes, par exemple en améliorant la nettoyabilité et en répondant à des besoins d’hygiène et de stérilisation ».

 

La filiale Silverson France est située à Evry (91).

Flashmix : un mélangeur poudres-liquides

 

Le Flashmix est un mélangeur qui a été lancé il y a environ cinq ans. Silverson a refondu son système pour qu’il soit plus performant, plus simple, et qu’il réponde à une majorité de besoins. Contrairement à la plupart des mélangeurs poudres-liquides qui utilisent le vide pour aspirer les poudres, le Flashmix force littéralement la poudre dans le flux de liquide. Cela ne permet pas seulement de disperser et d’hydrater de larges volumes de poudres : cela signifie qu’il peut aussi être utilisé à haute température et pour des mélanges de fortes viscosités. Les mélanges à haut cisaillement sont alors possibles sur une large gamme d’applications qui n’étaient jusque-là pas réalisables. Philippe Langlade précise : « Nous avons apporté des évolutions en termes de débits liquides et poudres, de capacité de l’équipement à créer des produits à très forte viscosité, et de possibilité de travailler sur des produits aqueux à des températures élevées jusqu’à environ 80 degrés ».

 

Le Flashmix FMX25 est capable d’incorporer jusqu’à 1 500 kg/h de poudre et est fourni avec une trémie de 40 litres en standard.

Principe de fonctionnement

 

Le mélangeur en ligne de Silverson spécialement modifié assure la recirculation du liquide à travers le Flashmix à haute vélocité. La vanne d’alimentation des poudres est ouverte, et le pouvoir de pompage élevé du mélangeur en ligne force la poudre dans le flux de liquide. La poudre et le liquide sont directement introduits dans la zone de cisaillement du mélangeur, et ils sont immédiatement combinés grâce à l’action d’intenses cisaillements mécaniques et hydrauliques. Le mélange homogène est renvoyé vers la cuve grâce à l’effet auto-pompant du Flashmix. « Le mélangeur permet d’appliquer des forces de cisaillement et dispose d’un système permettant d’injecter directement la poudre dans le liquide, dans le rotor-stator, témoigne Philippe Langlade. Cela permet d’améliorer la qualité du mélange, de réduire les temps de mélange et de standardiser les opérations de mélange poudres-liquides. Une même poudre va toujours être mélangée dans un même liquide, de la même manière. En outre, les industriels peuvent apprécier son ergonomie : les poudres peuvent être intégrées en pied de cuve, ce qui évite de les monter au sommet de la cuve. Le nettoyage en sera d’autant plus facilité. » Le Flashmix est très polyvalent et est capable d’incorporer et disperser des poudres de qualités différentes, avec une reproductibilité toujours identique. Aussi, un seul équipement peut être utilisé sur plusieurs cuves alternativement, ce qui permet de réaliser des économies d’installation pour les procédés de mélange. Le Flashmix peut incorporer jusqu’à 15 tonnes de poudres par heure.

 

Mélangeur

Mélangeur poudres-liquides Flashmix de Silverson.

Solutions sur mesure et accompagnement

 

Les équipements de Silverson peuvent être conçus sur mesure selon les exigences du client. Il peut y avoir des adaptations très spécifiques comme, par exemple, des géométries de trémies particulières, l’incorporation d’autres ingrédients avec des piquages, des versions entièrement SEP ou nettoyables, etc. « Lorsque les industriels rencontrent des difficultés de mélange, Silverson se positionne facilement car il s’agit précisément de notre spécialité, explique Philippe Langlade. Nous déclinons nos mélangeurs en ligne sur la préparation d’émulsions, en cosmétique, en pharmaceutique ou encore en agroalimentaire. L’effet de cisaillement optimal de nos machines permet d’atteindre des finesses d’émulsion, ce qui peut amener dans certains cas au remplacement des homogénéisateurs à haute pression qui sont coûteux à l’investissement et à l’exploitation. À noter que nous pouvons gratuitement mettre à disposition de nos clients des pilotes d’essai, pour qu’ils puissent tester toutes nos machines, de la gamme laboratoire jusqu’à la gamme industrielle. »

 


 

AVANTAGES

  • Incorporation rapide des poudres jusqu’à 15 000 kg/h Sans agglomérat, reproductible.
  • Convient pour une utilisation à haute température.
  • Convient pour de fortes concentrations de gommes et épaississants.
  • Aération minimale.
  • Hygiénique : le Flashmix est basé sur un mélangeur hygiénique certifié EHEDG et 3A.
  • Construction modulaire avec diverses options afin de convenir à une large gamme d’applications et de tailles de batch.
  • Faible puissance : ne nécessite pas de pompe additionnelle.
  • Faible hauteur, conception ergonomique.
  • Simple : le Flashmix est à facile à installer, facile à utiliser et facile à nettoyer.
Partager:

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal des Fluides.