HomeActualitéMesure : Analyse rétrospective du marché de l’instrumentation

Mesure : Analyse rétrospective du marché de l’instrumentation

Le marché de la mesure industrielle était bien différent dans les années 2000. Le secteur a constamment évolué au fil du temps, prenant notamment le pli de la révolution numérique que l’on connaît aujourd’hui. Le Réseau Mesure, association visant à favoriser le développement de ses adhérents, nous propose une analyse rétrospective de ces 15 dernières années.

Afin de dresser un bilan de la dernière décennie dans le domaine de la mesure industrielle, puis de faire ressortir
les différentes perspectives pour l’avenir, nous avons naturellement questionné le Réseau Mesure, association loi 1901 à but non lucratif regroupant des entreprises spécialistes de l’instrumentation, de la mesure et d’activités
connexes. Après avoir sollicité ses différents adhérents, le Réseau Mesure nous apporte quelques éléments de réponses sur l’évolution économique et technologique du secteur, des années 2000 à aujourd’hui.

Des investissements constants
Traditionnellement, ce sont les industries lourdes, fonctionnant 24 h / 24, qui ont été, très tôt, utilisatrices d’instruments de mesure, dans des secteurs tels que la sidérurgie, le pétrole ou encore la chimie. Ensuite, les secteurs de l’aéronautique, de l’automobile, du traitement des eaux ou des industries manufacturières ont été, eux aussi, très demandeurs en instruments de mesure. Aujourd’hui, on peut dire que la totalité des secteurs industriels ont recours à la mesure.

L’investissement était bien présent au début des années 2000, avec une branche Recherche & Développement très
sollicitée. La concurrence liée à Internet n’était pas encore d’actualité et on pouvait davantage se concentrer sur
la technique et la technologie qu’aujourd’hui. Estelle Duflot, directrice du Réseau Mesure, porte ici la voix de ses
adhérents : « À l’heure actuelle, l’investissement est toujours ressenti, mais il est peut-être un peu plus contrôlé.
La concurrence s’est, elle, développée avec Internet et la mondialisation, des facteurs économiques qui perturbent le marché. Par ailleurs, la culture de l’optimisation des achats s’est développée dans les entreprises utilisatrices d’instruments de mesure, privilégiant alors des tarifs avantageux au détriment des aspects techniques ou de maintenance. C’est certainement cela qui fait que les entreprises sérieuses et compétentes sont toujours des leaders dans leurs domaines. Elles doivent cependant s’adapter et revoir leur politique tarifaire ».

Une mesure toujours plus connectée

En ce qui concerne les évolutions technologiques, on peut estimer que la mesure en elle-même n’a pas radicalement changé. Estelle Duflot précise cependant que « le traitement du signal, avec l’avènement de l’électronique digitale, a évolué de façon considérable, en parallèle de l’évolution de la partie automates programmables et systèmes d’acquisition de ces mesures ». Les limites sont sans arrêt repoussées grâce aux nouvelles technologies informatiques et électroniques, qui bouleversent au quotidien l’ensemble des moyens de mesure.

Lire l’intégralité ici

Partager:

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal des Fluides.