HomeActualitéMESA : les 50 ans accompagnés d’une reprise de direction

MESA : les 50 ans accompagnés d’une reprise de direction

Créée en 1971, MESA propose des solutions d’instrumentation, de pompage et d’agitation-mélange pour les process industriels. La société, qui fait cette année l’objet d’un changement de direction, célèbre son cinquantième anniversaire en 2021. Présentation.

 

Vincent Buzet, nouveau dirigeant (à gauche), et Antoine Bourgery, ancien dirigeant (à droite).

L’aventure de la société MESA a débuté en 1971 à Montrouge (92) en proposant un réseau complet de distribution d’équipements industriels provenant essentiellement des États-Unis. Pour répondre aux normes européennes, la fabrication des matériels était directement réalisée sur le territoire européen, ce que finalement peu de fabricants réalisaient à l’époque. Antoine Bourgery, ancien dirigeant de MESA, déclare : « Lorsque le fondateur a souhaité revendre son entreprise en 1989, plusieurs sociétés ont été acquises par Alfa Laval : seule l’entité MESA est sortie du groupe de manière indépendante, rachetée à l’époque par André Rismont. C’est en 2000 que j’ai repris la structure. »

 

Longévité des partenariats

Lors de sa création, MESA s’orientait principalement vers la distribution d’équipements d’instrumentation. Ce n’est qu’à la fin des années 1970 que l’entreprise a commencé à distribuer des systèmes de pompage. « MESA a fait partie des premiers à avoir importé des équipements tels que les pressostats BETA ou encore les pompes pneumatiques à membranes DEPA », précise Antoine Bourgery. Le distributeur a toujours favorisé la longévité des relations avec ses fournisseurs. Il propose les solutions BETA et FAIRCHILD depuis sa création, les pompes DEPA depuis 1979 et les pompes YAMADA depuis 1982. L’ancien dirigeant poursuit : « Aujourd’hui, nous travaillons toujours avec ces sociétés, présentes dès le début de l’histoire de MESA. L’activité liée aux pompes est aussi devenue l’activité principale de MESA, les pompes pneumatiques à membranes représentant un peu plus de 50 % de notre chiffre d’affaires. »

 

Aperçu de la gamme de pompes pneumatiques à membranes DEPA.

Renforcement de l’offre

Au fil des années, MESA a su diversifier son offre, en proposant notamment des équipements orientés sur la régulation des liquides. Elle propose depuis 2007 des systèmes de réchauffage par injection de vapeur de marque HYDRO-THERMAL, qui connaissent un véritable succès. Il s’agit de produits qui concurrencent les échangeurs de chaleur en proposant souvent des caractéristiques plus performantes pour des fonctions identiques. « Nous avons aussi développé la commercialisation de systèmes d’inertage de cuves de la société germano-suisse INSTRUM, précise Antoine Bourgery. Nous avons également racheté en 2005 la société STARO, spécialisée dans le mélange, la dispersion et l’émulsion. Ce rachat nous positionne ainsi dans le monde des fabricants : notre bureau d’études interne nous permet d’augmenter encore notre expertise technique sur les produits que nous vendons. » Cette année la marque STARO fête ses 50 ans.

 

Consolidation du positionnement

La société MESA est relativement bien implantée sur le territoire en ce qui concerne le pompage, l’instrumentation et l’agitation-mélange. « Pour l’agitation, nous avons par exemple une solide implantation dans le secteur de la cosmétique en fournissant les grands acteurs majeurs de ce secteur, témoigne Antoine Bourgery. Nous devons cependant consolider d’autres gammes de produits, à l’image des systèmes de réchauffage par injection de vapeur. » Ces derniers sont commercialisés depuis maintenant une douzaine d’années, mais le principe reste encore peu répandu et connaît un essor depuis seulement quelques années. « Malgré le contexte sanitaire qui perdure, l’année 2020 s’est bien passée pour MESA, avec un chiffre d’affaires de -2 % en dessous de l’objectif fixé. En 2021, nous sommes pour l’heure légèrement au-dessus de notre objectif. »

 

Potence d’agitateur STARO (Monte&Baisse pour bac Europe).

Vincent Buzet, nouveau directeur de MESA

Antoine Bourgery a récemment laissé la direction de la société MESA à Vincent Buzet, officiellement en fonction depuis le 1er juillet dernier. Après avoir suivi une formation d’ingénieur à l’école Arts et métiers ParisTech, complétée par l’école de commerce HEC Paris, le nouveau repreneur a occupé pendant la majorité de sa carrière professionnelle des fonctions commerciales et financières chez Essilor, spécialisée dans l’optique ophtalmique. Il témoigne : « Au sein d’Essilor, j’occupais ces six dernières années un poste au Moyen-Orient. À mon retour en France en 2019, je me suis lancé dans la recherche d’une entreprise à reprendre. C’est à ce moment que nous avons commencé nos discussions avec Antoine Bourgery. L’industrie est un secteur que j’affectionne et que je connais bien. » Antoine Bourgery, qui accompagnera le nouveau directeur jusqu’à la fin de l’année 2021, déclare quant à lui : « MESA est une société en bonne santé et qui fonctionne très bien. Je suis heureux de transmettre la structure à une personne jeune et dynamique, en mesure d’assurer sa pérennité et son développement. »

Partager:

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal des Fluides.