HomeActualitéEmerson fait évoluer son transmetteur radar à ondes guidées Rosemount 5300

Emerson fait évoluer son transmetteur radar à ondes guidées Rosemount 5300

Emerson perfectionne son transmetteur radar à ondes guidées Rosemount™ 5300 pour optimiser la performance des procédés de séparation et éviter les coûts liés à l’émulsion de produits en mesurant avec précision la couche de liquide supérieure plus fine dans les applications de mesure d’interface. Le transmetteur Rosemount 5300 peut désormais aussi effectuer des mesures jusqu’en haut des bacs et cuves, augmentant ainsi le rendement et la rentabilité. De nouvelles fonctionnalités supplémentaires offrent une plus grande facilité d’utilisation, une sécurité accrue et des performances améliorées dans les applications de mesure de niveau et d’interface les plus difficiles.
Les opérateurs ont depuis longtemps des difficultés à obtenir les mesures de niveau d’interface les plus précises possible pour accroître l’efficacité des séparateurs et maximiser les profits. En outre, avec de grands bacs capables de contenir des millions de litres de liquides, une erreur de volume même minime peut entraîner des millions d’euros en perte de revenus.

Dans les applications de mesure d’interface telles que les séparateurs, la couche de produit supérieure doit avoir une certaine épaisseur minimale pour qu’un transmetteur radar à ondes guidées puisse différencier les échos des deux liquides. Auparavant, cette épaisseur minimale détectable était comprise entre 50 et 200 millimètres. Unique, l’algorithme breveté d’interface « Peak in Peak » d’Emerson permet désormais au transmetteur de niveau Rosemount 5300 de détecter une couche de liquide supérieure d’à peine 25 millimètres. Cela évite les phénomènes indésirables d’émulsion de produits et permet d’optimiser la performance du procédé de séparation pour une plus grande efficacité opérationnelle et une meilleure rentabilité.

Le transmetteur de niveau Rosemount 5300 offre précision et répétabilité des mesures jusqu’au sommet du bac lorsqu’il est utilisé avec une sonde coaxiale de grand diamètre, ce qui permet d’optimiser la capacité du bac et d’augmenter le rendement. Ces sondes fournissent le signal de retour le plus puissant, ne possèdent pas de bande morte supérieure et ne sont pas affectées par les obstacles sur la paroi du bac. Le bruit de forte amplitude créé par les micro-ondes traversant le joint du procédé entre le transmetteur et la sonde affecte traditionnellement la précision de la mesure au sommet du bac. La conception améliorée du joint de procédé a permis à Emerson d’éliminer ce bruit, facilitant ainsi des mesures précises dans la partie supérieure du bac pendant les phases de remplissage et de vidange.

Pour accroître la fiabilité des mesures et la facilité d’utilisation dans les applications pétrolières et gazières en amont, le transmetteur de niveau Rosemount 5300 présente un nouveau paramètre de seuil configuré en usine dans lequel l’écho inférieur au seuil est supposé être du pétrole et l’écho supérieur de l’eau. Cela élimine les rebonds de signal doubles qui peuvent être confondus avec une mesure de niveau d’interface et permet un comportement plus prévisible. Véritable solution prête à l’emploi, le transmetteur simplifie l’installation et le fonctionnement.

Pour garantir l’intégrité du transmetteur dans les applications critiques pour la sécurité, telles que la prévention des débordements et la protection des pompes sèches, la fonctionnalité du réflecteur de vérification permet de réaliser à distance des tests périodiques complets sur l’instrument avec une couverture de test de 94 %. Cette opération peut être effectuée en quelques minutes depuis la salle de commande sans avoir à élever le niveau du bac jusqu’à un point potentiellement dangereux, réduisant ainsi les temps d’arrêt, minimisant les risques et optimisant la sécurité des installations et du personnel. Par rapport aux diagnostics traditionnels, qui surveillent uniquement l’électronique du transmetteur, le réflecteur de vérification peut également être utilisé pour diagnostiquer tout problème affectant les parties supérieures de la sonde à l’intérieur du bac, par exemple pour surveiller le degré de corrosion et les autres conditions liées au procédé.

Partager:

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite du Journal des Fluides.